• L'inconnu

    Encore une fois, nous faisons appel aux connaissances de nos lecteurs afin d'identifier un petit animal.

    Mi marcassin, mi écureuil, mi marmotte, il gambade dans un des parcs de Rio (en pleine ville). Le voici en couleurs:

    Impossible de ne pas les voir, ils ont envahi ce coin de verdure!


  • Commentaires

    1
    bat
    Samedi 23 Novembre 2013 à 13:20
    Salut les loulous, mon commis de laboratoire, Roger, et moi-même sommes au plaisir de vous annoncer que JE sais quelle est la bestiole que vous avez photographiée sous toute les coutures. Je vois que vous avez retenu la leçon, puisque c'est bien la première fois que vous approchez l'identification d'un animal sauvage avec un minimum de démarche naturaliste: la bête est présentée de tous côtés... même si, pour une fois, une photo floue m'aurait suffise tant l'exercice est aisé: il s'agit d'un agouti, une saloperie de la pire espèce qui se reproduit à une vitesse phénoménale et qui est responsable d'importants dégâts dans les zones agricoles; en approcher sans l'éradiquer est passible d'amendes, voire de peine prison dans tous les pays d'Amérique du Sud. Heureusement, sa chaire est délicate, finement muscadée, donc à l'attaque ! et bon appétit, bien sûr. On le cuit dans la braise toute une nuit, après l'avoir rasé et emballé dans une feuille de bananier. Les viscères restent à l'intérieur. Puis, on le fait sécher dans la cendre pendant 6 mois. Découpez enfin en rondelles, comme un saucisson. C'est une vieille recette familiale d'un ami, gardien à Cayenne au début du XXème. Mon conseil: Réservez les pattes griffues afin de s'en servir comme cure-dents. à la prochaine, Baptiste
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :