• Ca y est, nous y sommes allés! La serra, les montagnes qui suivent le bord de mer brésilien, a été notre objectif du weekend dernier.

    Ca a été l'occasion de tester les routes et la conduite brésilienne, à bord d'une Chevrolet svp! (Bon ici c'est l'équivalent d'une Opel bas de gamme, mais bon!)... Pour l'anecdote, on a apprécié la panne des clignotants au retour sur Rio... Heureusement nous avions des bras à agiter par les fenêtres pour indiquer nos changements de file!

    DSC_7723 (1024x685)

    Enfin bref, outre les défits techniques, on en a bien profité de ces 2 jours au grand air.

    A l'aller, notre rencontre avec le Doigt de Dieu (Dedo de Deus) nous a tout de suite permis d'abandonner sans regret le monde citadin et d'apprécier la géologie particulière de la région. Tous ces grands Morro ronds sans strates apparentes sont bien intrigants.

    DSC_0012 (1024x683)

    Après quelques détours (la prochaine fois on loue un véhicule haut de gamme avec GPS) on arrive à bon port. On se lance aussitôt dans une première ascension.

    Notre bande de 6 lurons se donne pour objectif le pied du Capacete (à droite), juste à côté du Pico Maior (à gauche). On ira même jusqu'au petit col entre les 2.

    DSC_7532 (1024x685)

    Ces donc à travers un petit sentier, ou plutôt un tunnel à travers la végétation dense, que nous nous approchons de la paroi.

    Le Parque dos 3 Picos est relativement récent (une dizaine d'année), gratuit (c'est rare) et méconnu (nous serons les seuls visiteurs du weekend). Mais il permet de retrouver la montagne, les vache, les chevaux (manque juste les fromageries...), les nuages et le Soleil!

    flo3 (960x720)

    Il est alors temps de rentrer. Direction le refuge où nous sommes accueillis par Zezinho, petit producteur de bière à ses heures perdues.

    En tant que bons Français (certes accompagnés de 2 Brésiliens dans la bande, mais ces deux-là sont déjà allés en échange en France et on appris à apprécier l'exception culturelle culinaire française) nous sortons des produits conservés spécialement pour l'occasion: saucisson, gorgonzola, Gewurtz, cake, ... Une orgie gustative le temps d'un weekend!

    DSC_7607 (1024x685)

    La journée a été dure, le repas savoureux, la bière de Zezinho arrive à point pour faire la transition vers le pays des rêves. La nuit passe trop vite, raccourcie par le passage à l'heure d'été (oui oui, plus que 4h de décallage avec la France, bientôt plus que 3h quand vous passerez à l'heure d'hiver).

    On se met sur pied et c'est reparti. Direction: a cabeça do Dragão (la tête du Dragon). Selon les points de vue, nous suivrons les épines dorsales du dragon, chatouillerons son oreille ou gratterons son occiput... à chacun sa poésie. La montée finale, sur de grandes dalles inclinées, nous emmène au sommet, au milieu des nuages, vers les 2000m.

    Panorama 7 (1280x315)

    Nous retrouvons, de dos, les 3 picos (à gauche) dont nous avions atteint les pieds la veille.

    C'est déjà l'heure de redescendre, mais une petite sièste d'impose, la semaine sera dure, on préfère la laisser patienter.

    DSC_7687 (1024x685)

    Tous les prétextes sont bons pour retarder le départ. La piscine naturelle de Zezinho étant vide, on passe par le petite cascade juste au dessus du refuge, histoire de se débarbouiller.

    DSC_7719 (1024x685)

    Tout ceci après avoir failli mourir, mordus par un ENORME serpent...

    flo4 (960x720)

    Une nouvelle pause au mileu du trajet nous donne un aperçu lointain sur la baie de Guanabara (baie de Rio), ainsi que sur le pain de sucre (bon courage pour le deviner!).

    DSC_0192 (1024x683)

    On reprend la route, on agite les bras par le fenêtre (pour notre survie), on rend la voiture, saute dans un taxi vers la maison, ouvre le colis tant attendu: encore un saucisson!!!


    votre commentaire
  • Agnès, Roger...

    Merci !

    DSC_7725

    L'attention de votre part nous va droit au coeur et fait son petit effet!  

    On avait oublié quel plaisir c'était de passer des heures à récupérer le petit morceaux de gras coincé entre les dents!

    DSC_7726

    Ce saucisson a surement du vécu, il a passé quelques épreuves difficiles notamment des chocs thermiques (de -50°C a 35°C actuellement, au secours!!) Nous lui faisons honneur aujourd'hui, après un mois et demi de voyage !

    Sachez que la chose qui nous manque le plus aujourd'hui -entre autres- c' est quand même les apéros en familles, barbecue, saucisson et vin blanc! Ya pas à dire, malgré la météo estivale à Rio, l'été Français nous a bien manqué!

    Les jolis dessins d'Anouk et Naïma ont aussi trouvé leur place dans notre chambre (vous aviez oublié qu'elle était rose notre chambre?).

     Joli coup de crayon les filles!! Merci beaucoup!

    Aprecevez également le lapin de Hugo qui avait pris place ici dès notre arrivée :)

     

    Conclusion : on aime les cadeaux!

    Et vous nous manquez tous bien fort!!

     

    Des bisous!


    1 commentaire
  • A l’occasion de la fête des enfants samedi dernier - Et oui, ça se fête, et c’est même férié pour l’occasion ! C’est Noël avant l’heure ! - nous avons assisté à une représentation théâtrale du groupe Galpão.

    Le spectacle avait lieu sur la place du monument aux morts de Rio, que l’on a alors eu l’occasion de visiter ;

    teatro (8)

    Nous avons rejoint notre ami Brésilien Télémakos, acteur professionnel et étudiant en théâtre à l’UFRJ lui aussi ! Cette troupe de théâtre de rue est très connue ici au Brésil, il parait qu’il est difficile de les voir lors de leurs représentation, c’est pourquoi nous arrivons avec 1h30 d’avance, et 2 belles places nous attendaient au 3e rang !

    Déjà le décor de la pièce que nous avons donc eu le temps de contempler en dit long sur la créativité du groupe ! Nous avons bien fait d’arriver tôt, car tout s’est très vite rempli…

    1379504_10202436410775690_270740522_n

    teatro (1)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quelques informations alors sur cette fameuse troupe :

    Le groupe Galpão est une des compagnies Brésiliennes les plus importantes, crée en 1982 à Belo-Horizonte (Minas Gerais). Il a déjà participé en 30 ans à plus de 40 festivals (Etats Unis, Canada, Europe et Amérique Latine), et a reçu une centaines de prix Brésiliens.

    Le groupe s’est surtout fait connaitre en 1992 avec leur représentation de Roméo & Juliette avec un montage typique de l’art de rue, qui lui a valu le prix du jury du Festival National de Théâtre de Curitiba SHELL en 1992.

    La pièce samedi soir s’appelait

    teatro (7)

    Les géants de la montagne,

    écrite par l’Italien Pirandello en 1936, avec sur scène 12 acteurs. Rêves, folie, délires... sont quelques constantes de la pièce. C’est l’histoire d’un groupe d’acteurs décalés qui arrivent dans une ville isolée. Dans cette ambiance dominée par un mage et ses fantômes, ils devront présenter une pièce. Mais les seuls spectateurs sont les timides géants de la montagne.

     
    Nos impressions :

    Cette troupe a décidément un grand pouvoir de communication avec le public, sans même parler ! On a adoré les costumes et les décors, leur maquillage et le style populaire et art-de-rue du résultat.

    Regarder une pièce de théâtre en portugais…

    A refaire ?

    Oui !!!!! Je dis oui !

    Et d’ailleurs, ce  n’est pas la première que nous sommes allés voir depuis notre arrivée à Rio ! Lise fait connaissance avec de plus en plus d’amatrices de théâtre, qui ont toujours de bons plans pour nous faire découvrir la culture Brésilienne ! La pièce Garagem que nous sommes allés voir il y a deux semaines nous a aussi beaucoup plu, notamment par la mise en scène dans un véritable garage : à l’étage stationnement d’une grande galerie commerciale. C’était l’histoire d’un type qui venait de divorcer, et s’était installé sur sa place de parking dans son immeuble. Il devient un personnage central dans la vie de tous ses anciens voisins… Entrées et sorties des personnages secondaires (une 15aine tout de même) par l’ascenseur ou en voiture (des vraies voitures qui défilaient devant nous).  Un beau spectacle !

    e340i1tqxw2yswz153e43dt1n

    teatro (9)

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bon on vous avoue que globalement, pour ce qui est de la compréhension de la pièce, on la regarderait bien une 2e fois pour mieux comprendre, mais ça ne se regarde pas en streaming!


    votre commentaire